FRANCE - Pour améliorer le projet de loi

Les députés devront examiner prochainement un projet de loi sur les OGM. Greenpeace propose aux citoyens d’envoyer une lettre pour demander à son député de voter une loi fondée sur le principe de précaution et qui défende, entre autres, le droit des paysans et des consommateurs à produire et à se nourrir sans OGM, et un régime de responsabilité strict. En l’absence d’une loi réellement protectrice, Greenpeace plaide pour l’instauration d’un moratoire.