FRANCE – Les Faucheurs volontaires dénoncent les projets de poiriers transgéniques de l’Inra

Du 20 au 23 mai 2011, les Faucheurs volontaires se sont réunis, près d’Angers, pour leur Assemblée générale. Ambiance festive et discussions intenses, notamment sur les fameux « OGM clandestins » et sur les nombreuses évolutions techniques et juridiques du dossier au niveau européen... et, comme tous les ans, une petite action. Cette année, c’est le centre de recherche de l’Inra d’Angers qui a été la cible des Faucheurs. Le lundi 23 mai, une soixantaine de Faucheurs volontaires ont occupé les locaux de l’Inra d’Angers à Beaucouzé pour « une inspection citoyenne ». Ils entendaient protester contre l’annonce par Végépolys, en janvier 2011, de la production de poiriers transgéniques en vue de l’obtention de clones résistants au feu bactérien. Les Faucheurs dénoncent l’absence de dialogue et le fait de se retrouver devant le fait accompli : « Nous faisons partie de la majorité des citoyens qui refusent les OGM dans leur assiette, et nous nous inquiétons de l’utilisation des fonds publics à l’encontre de nos aspirations. C’est pourquoi nous venons interpeller publiquement l’Inra qui doit respecter son mandat public. A ce titre, nous lui rappelons que la concertation avec la société civile autour de la recherche scientifique et la transparence qui lui est due doivent être au centre du fonctionnement de l’institut ». Les Faucheurs ont donc déposé une « série de questions, pour laquelle [ils diffuseront] publiquement les réponses au cours d’une autre conférence de presse d’ici un mois ». Le communiqué de presse des Faucheurs [1] se conclut par une précision importante pour le débat : « Nous ne sommes pas a priori opposés aux OGM en milieu confiné s’ils servent l’acquisition de connaissances d’un point de vue fondamental, mais bien exaspérés face à ceux qui prennent nos champs et notre assiette pour des paillasses de laboratoires ».

Informations pratiques

du jeudi 9 juin 2011 à partir de 11H07 au 0000 jusqu'à 00H00
-