FRANCE - Garde-à-vue de trois faucheurs

Chantal Gascuel, Patrice Goutagny (Confédération Paysanne, 63) et Anna Massina (Coordination de l’action non-violente de l’Arche, 38) ont passé une journée en garde-à-vue et une perquisition avec saisie de leur ordinateur a eu lieu à leur domicile [1]. Une information judiciaire avait été ouverte par le parquet de Riom le 27 juillet 2005 pour “participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un délit”, suite à une plainte déposée par Limagrain.