Recherchez une information

ou par mot clé.


FRANCE - Contamination "fortuite" des semences importées

Inf’OGM, août 2002
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

La DGAL (Direction Générale de l’Alimentation - Ministère de l’Agriculture) a testé les semences importées sur le territoire français en vue d’y contrôler la "présence fortuite" d’OGM et de vérifier ainsi la cohérence entre le lot importé et son étiquetage. Résultats : sur les 447 prélèvements réalisés en 2002, 109 échantillons originaires de 5 pays étaient contaminés. "63 échantillons ont révélé une présence d’un OGM autorisé à la mise en culture à un taux inférieur à 0,5% (seuil proposé par la Commission) ; 3 échantillons de semences présentent une teneur inférieure à 0,1% d’OGM avec une identification de l’événement Bt11 et ont donc pu être mises sur le marché ; 27 échantillons contiennent plusieurs événements autorisés à la mise en culture ou à la consommation à des teneurs inférieures à 0,5% pour les évènements autorisés à la mise en culture et inférieures à 0,1% pour Bt11. Par ailleurs, 14 échantillons nécessitent des analyses complémentaires pour identifier l’événement de transformation présent dans ces semences ; 2 échantillons présentent une teneur élevée en OGM autorisés à la mise en culture. Les semences concernées ont été consignées et seront refoulées vers le pays d’origine". La Confédération paysanne a déclaré que ces résultats "confirment le caractère totalitaire de la technologie OGM".

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

Stéphane Vaxelaire, DGAL, tél : +33 (0)1 49 55 58 39
Communiqué de presse du Ministère de l’Agriculture