FRANCE - Action dans le Monoprix de Montreuil.

En écho aux arrachages de cultures transgéniques, les opposants aux OGM se sont rassemblés dans le centre commercial de Croix de Chavaux (93) le 24 février 2002. Cette journée intitulée "On n’a pas de champs à arracher, on a des hypers à vider", à consister à vider des rayons des produits susceptibles de contenir des OGM. Pour ces "désobéissants", "les distributeurs ont un grand rôle à jouer dans l’enjeu que représentent les OGM dans l’alimentation animale, car ce sont eux en définitive qui peuvent faire pression sur les producteurs pour que les animaux d’élevage puissent être nourris sans OGM".