FRANCE - Abandon du riz génétiquement modifié

Le Centre Français du Riz a décidé le 9 juin de jouer la carte de la qualité, vu les difficultés de la riziculture camarguaise, en abandonnant ses projets de riz transgénique. Lors de la Fête du Riz, les associations (Greenpeace, Nature & Progrès, Attac, la Confédération Paysanne, Mas de granier, le Collectif Internet Ogm Danger, l’association OGM Dangers) ont publiquement félicité les riziculteurs de l’abandon du riz transgénique. Le CIRAD, de son côté, suite aux destructions de ses serres, a annoncé que “certaines lignées de riz transgénique pourront être à nouveau semées”(CIRAD Info n°96, juillet août 1999, page 3).

Guy Ruiz