FLUX de GENES

Menée par l’Université de l’Ohio, une étude sur le tournesol Bt démontre que les variétés sauvages deviennent plus résistantes et plus productives (environ 50% de plus) en se croisant avec des variétés transgéniques. Allison Snow, responsable de l’étude, précise que cela ne signifie pas que tous les OGM soient dangereux, mais surprise par les résultats, elle a tenu à déclarer qu’il faut "être très vigilant parce que les gènes peuvent être très profitables à une mauvaise herbe et se reproduire à l’infini".

http://www.osu.edu/researchnews/archive/sungene.htm
Contact : snow.1@osu.edu