FAO - Quelles activités et capacités en Biotechnologie ?

La FAO publie [1] des évaluations des capacités publiques de six pays dans les domaines de l’amélioration végétale et de la phytobiotechnologie. Ainsi, au Kazakhstan, des scientifiques de l’Institut de la Pomme de Terre et des Légumes et de l’Institut d’Aitkhozhin de Biologie Moléculaire et Biochimie ont modifié des pommes de terre afin de les rendre résistantes à des attaques virales. Selon la FAO, le cadre législatif kazakh sur les biotechnologies est insuffisamment développé. En Ethiopie, le Centre de Recherche Agricole estime nécessaire de développer les biotechnologies et la mise en place de formations pour que les chercheurs s’approprient ces nouvelles technologies. Au Sri Lanka, Macédoine, Azerbaïdjan et Ouzbekistan, aucune activité de centre de recherche public impliquant la transgénèse ne semble avoir lieu.