INTERNATIONAL - Animaux transgéniques

L’entreprise Felix Pets a annoncé pouvoir bientôt commercialiser aux Etats-Unis des chats génétiquement modifiés qui n’exprimeraient plus de protéines responsables d’allergies. L’entreprise japonaise Kirin Brewery et le Centre états-unien de maladies animales ont modifié génétiquement des vaches afin qu’elles n’expriment plus la protéine appelée prion. Cette protéine, sous sa forme anormale, serait la cause de la maladie de la vache folle ou Encéphalopathie Spongiforme Bovine [1]. Après deux années de croissance, les vaches seraient toujours en bonne santé. Enfin, en Chine, le Pr. Liu Zhonghua, de l’Université d’Agriculture du Nord-Est, a modifié génétiquement des porcs afin qu’ils expriment le gène de fluorescence de méduse [2].