EUROPE - Méthylation de l’ADN

J. Walter (Université de la Sarre)et E. Wolf (Université de Munich) rapportent que les premières divisions cellulaires sont décisives dans le succès d’un clonage. Pour un ovocyte normalement fécondé, un marquage chimique (méthylation) provenant des cellules mères est éliminé de l’ADN et remplacé par une trame propre. Apparemment, la majorité des clones dont l’ADN provient d’une cellule différenciée se comporte différemment et ne parvient pas à se débarrasser de ce marquage au bon moment. Ce déphasage et une méthylation différente de l’ADN pourraient contribuer à expliquer la forte et précoce mortalité des clones.

PNAS, 98, pages 13734, 2001