EUROPE - De nouvelles zones sans OGM

La région autonome des îles de Madère (Portugal) vient de se déclarer officiellement « zone sans OGM » : toutes les cultures transgéniques y sont interdites. Le gouvernement a justifié ce choix en précisant que les OGM pourraient aller à l’encontre de leur plan de développement de l’agriculture biologique. Les îles Açores, une autre région autonome, envisagent, elles aussi, de déclarer leur territoire libre d’OGM.

Par ailleurs, l’organisation des agriculteurs de Jämtland (LRF Jämtland, Suède) a décidé, lors de sa dernière Assemblée générale, de faire de cette région du Jämtland, une région sans culture transgénique. L’organisation a communiqué cette décision à toutes les municipalités. En Suède vient de se constituer le réseau "zone sans OGM" : Hejdagmo [1] vient de proposer que le Conseil déclare son territoire "zone sans OGM". L’année dernière, c’était le groupe Centre qui avait déjà déposé un amendement pour que l’étiquetage des OGM soit plus strict et plus complet que celui imposé par la législation européenne.

[1.

Enfin, autre décision, elle aussi dans l’ordre du symbolique, le groupe VSG (socialistes et écologistes) du Conseil Nordique [[Le Conseil nordique réunit cinq pays (Danemark, Islande, Norvège, Suède) et trois territoires autonomes (Groenland (Dk), les îles Faroes (Dk), et les îles Aland (Finlande)).