ETATS-UNIS - Virus artificiel

L’équipe du Pr. C. Venter a réussi à créer de toutes pièces un virus artificiel, à partir de gènes de synthèse, fonctionnant à l’identique d’un virus simple existant à l’état naturel, à savoir le virus Phi-X174, un virus de bactérie. Leur nouvelle technique appelée “cycle d’assemblage par polymérase” a permis de mettre bout à bout plusieurs sections du génome du virus à partir d’oligonucléotides, des molécules constituées de courtes séquences d’ADN. Ce projet, qui soulève d’importantes questions éthiques, a reçu une subvention de trois millions de dollars du département américain de l’Energie. L’objectif consiste à mettre au point un génome synthétique qui serait le premier pas vers la mise au point de “sources d’énergie biologique efficaces et rentables”, avait alors expliqué S. Abraham.