ETATS-UNIS - Politique de recherche

Le groupe de de Réflexions sur les Manipulations Génétiques du Sierra Club affirme que les industries Pioneer Hi-Bred et Dow Agroscience ont refusé de publier les résultats d’une recherche qui démontre que les gènes modifiés dans le tournesol pourraient être intégrés par des plantes voisines et conduire à l’apparition de "super mauvaises herbes" (cf. Inf’OGM n°34). Les industries possédant le brevet sur ce gène n’autorisent pas la poursuite de ce travail de recherche. Le Sierra Club milite pour que soit élaborée une nouvelle législation qui définirait de façon stricte les limites de la propriété intellectuelle afin que le principe du brevet ne permette pas de contrôler la recherche. Ce Club avait déjà dénoncé le principe du brevetage du vivant. 80% des brevets sont détenus par 13 entreprises internationales.

Communiqué de presse du Sierra Club, 30 octobre 2002
Contact : jim.diamond@sierraclub.org et +1 512 472 1767