ETATS-UNIS - Monsanto continue de grossir

Le ministère de la Justice a donné un feu vert critiqué au rachat de Delta Pine and Land (DPL) par Monsanto, pour plus d’un milliard d’euro (voir InfOGM n°85). En contre-partie, Monsanto doit vendre des filiales à des concurrents (Stoneville à Bayer : 233 millions d’euro, NexGen à Americot : 5 millions d’euro), céder certaines de ses meilleures lignées de coton à Bayer et à Syngenta et modifier ses contrats de licence pour permettre aux entreprises d’utiliser d’autres caractéristiques transgéniques. L’avis de la Cour Fédérale entérinant le contrat de rachat est attendu pour finaliser la procédure. Par ce rachat, Monsanto acquerra le premier semencier mondial pour le coton et le brevet de la technologie “Terminator” [1]. Monsanto a également racheté deux semenciers : Western Seeds aux Pays-Bas (tomates, melons, piments...) et Poloni Semences en France (melon charentais) [2].