ETATS-UNIS - Marché du blé transgénique

Dans un rapport récemment publié, R. Wisner, chercheur à l’Université de l’Iowa, démontre les impacts économiques négatifs liés à l’autorisation de commercialiser du blé de printemps transgénique. Cette autorisation entraînerait une diminution de moitié des exportations de blé de printemps d’ici 2008. Son travail a consisté en l’accumulation de données sur les marchés existants, les tendances des consommateurs, la transformation des graines et leur transport. Selon trois scénarios différents de futurs marchés, les résultats sont une baisse de 30 à 50% des exportations de blé de printemps. Dans le Montana, les exportations de blé, qui représentent deux tiers de la production, sont à destination du Japon, des Philippines, de la Corée du Sud et de Taïwan. « Les consommateurs de ces pays ne veulent pas de blé transgénique et, du fait des lois d’étiquetage, ils ont la possibilité de choisir », explique H. Waller, agricultrice du Montana. De même, le sénateur A. Fairfield souligne que « ce rapport confirme nos pires craintes ».