ETATS-UNIS - Les zones refuges changent de nature

L’agence de protection de l’environnement (EPA) permet aux agriculteurs de l’est des Etats-Unis cultivant le coton Bt 15985 (Bollgard II) de Monsanto, de cultiver au titre de zones refuges des plantes autres que du coton [1]. Ces zones refuges ont pour rôle d’empêcher le développement chez les insectes d’une résistance aux protéines Bt synthétisées par les PGM. Aux Etats-Unis comme en Europe, ces zones devaient être cultivées avec la même espèce mais non GM. L’EPA a donc donné raison à Monsanto qui demandait que cette règle soit modifiée, des données scientifiques indiquant qu’un “nombre suffisant” d’insectes nuisibles sont présents dans les cultures non cotonnières et les autres plantes. Le coton Bollgard II produit deux protéines transgéniques Bt différentes : Cry2Ab2 et Cry1Ac, ciblant les lépidoptères. Ce coton est en cours d’autorisation en Europe pour la transformation alimentaire.