ETATS-UNIS – Les contradictions du juge White

Les agriculteurs états-uniens seront autorisés à cultiver cette année des betteraves transgéniques Roundup Ready, et à commercialiser le sucre qui en sera issu. Le tribunal fédéral de San Francisco, en Californie a en effet rejeté une injonction déposée par plusieurs groupes écologistes en vue d’interdire la culture commerciale de cette betterave GM cultivée aux Etats-Unis depuis 2007 [1]. Pour le juge Jeffrey White, une interdiction immédiate serait économiquement coûteuse. Les organisations ont déposé leur requête trop tardivement pour que des mesures appropriées puissent être prises dès cette année. Les betteraves sont déjà semées et il ne serait pas raisonnable « de les arracher ou d’empêcher de vendre la récolte ».
Aux Etats-Unis, la quasi totalité des betteraves à sucre sont génétiquement modifiées. En 2009, c’étaient donc 475 000 hectares qui avaient été ensemencés, fournissant la moitié du stock de sucre domestique. Un moratoire immédiat sur la culture aurait dans ces conditions un effet sur les stocks et le prix du sucre, a argumenté le juge White dans son jugement.
Pourtant en septembre dernier, le même juge a accepté les plaintes des associations écologistes et des syndicats agricoles. Dans une décision préliminaire, il a ordonné à l’USDA de conduire une réelle évaluation des impacts environnementaux de cette betterave GM, notamment quant à la pollinisation croisée entre betteraves (sucrière, fourragère), avec les bettes ou poirées et avec de nombreuses adventices (natives d’Europe). White n’a ordonné aucune mesure pour la saison de culture 2010. Le tribunal conduira des auditions, à partir de juillet 2010.Les plaignants avaient entre temps attaqué en justice l’USDA afin de faire annuler l’autorisation de 2005.
Dans l’UE si la culture de betterave GM est interdite, l’importation du sucre issu de cette betterave est autorisée.

La betterave est en effet une plante qui se dissémine facilement, principalement par le vent mais aussi par des insectes tels que les dyptères. Son pollen est léger et peut voyager sur plus de sept km, selon le climat, la topographie et la température de l’air, apprend-on sur le site Fredobio [2]. D’ailleurs, « pour assurer la pureté variétale absolue, il faut plusieurs kilomètres entre deux variétés de betterave ». Cependant, comme le précise le site GMO Compass [3], la betterave est une plante bisannuelle qui ne produit des fleurs que la seconde année (phase générative). Les betteraves sont généralement récoltées avant la production de pollen et de semences, mais une proportion des plants monte à graine prématurément, c’est-à-dire dès la première année. D’autre part, dans le cadre de la production de semences, les betteraves sont amenées à floraison.