ETATS-UNIS – La ristourne sur les primes d’assurance aux cultivateurs de PGM de Monsanto fait débat

Dans le cadre d’un accord avec l’USDA (ministère de l’Agriculture), Monsanto a obtenu de pouvoir lancer un programme d’assurance pilote sur les cultures de certains maïs GM dans quatre Etats [1]. Ce programme doit permettre de diminuer de 20 à 24% les primes d’assurance de tout agriculteur cultivant entre 75 et 80 % de certains maïs GM de Monsanto (cf. Inf’OGM actu n°3, ETATS-UNIS – Réduction des primes d’assurance pour les agriculteurs cultivant les PGM de Monsanto). De nombreuses organisations d’agriculteurs bio se sont élevées contre l’attitude de l’USDA, qui est une première. L’USDA a fait savoir qu’elle était consciente que cet accord pouvait être interprété comme du favoritisme, mais elle remarque que de tels accords avaient été rendus possibles par une loi en 2000 sur la protection contre le risque agricole.