ETATS-UNIS - La justice ordonne la destruction de champs de betteraves OGM

Le 30 novembre 2010, le juge fédéra du district de Californie du Nord, Jeffrey White, qui avait à deux reprises jugé que la betterave génétiquement modifiée résistante au Roundup (Roundup Ready) de Monsanto ne pouvait pas être cultivée sur le territoire national [1], a ordonné la destruction [2] d’une parcelle de culture de betterave GM (256 acres). Il a cependant reporté au 7 décembre 2010 l’exécution de cette décision au cas où il y serait fait appel.
En septembre 2010, malgré les décisions de justice, l’USDA (le ministère étatsunien de l’Agriculture) avait délivré des autorisations de mise en culture pour de la betterave GM. Des champs ont été ensemencés dans l’Oregon et en Arizona. Aussitôt plusieurs associations de défense de l’environnement [3] , ont saisi la justice pour faire appliquer les précédentes décisions. Selon Earthjustice, il s’agit du premier jugement qui aboutit à une destruction d’une culture transgénique.
Le juge White avait en effet exigé que l’USDA refasse une évaluation des impacts environnementaux de cette betterave GM, notamment quant à la pollinisation croisée entre betteraves (sucrière, fourragère), avec les bettes et avec de nombreuses adventices (natives d’Europe).

Informations pratiques

du mercredi 1er décembre 2010 à partir de 17H51 au 0000 jusqu'à 00H00
-

[2L’expression précise du jugement : "shall be removed from the ground".

[3Center for Food Safety, Organic Seed Alliance, High Mowing Organic Seeds, Sierra Club, Eathjustice