ETATS-UNIS - Essais de riz mal surveillés

Il n’y a pas qu’en France que la biovigilance est déficiente (cf. Inf’OGM n°84). Aux Etats-Unis, l’entreprise Ventria a obtenu, en 2005, l’autorisation pour des essais en champ, en Caroline du Nord, de riz modifié génétiquement avec le gène humain codant pour la lactoferrine. Analysant des documents obtenus suite à une procédure légale, l’Union des Scientifiques Concernés a établi que la biovigilance des essais a été très déficiente : lieu d’implantation risqué, car situé à un kilomètre d’une station de recherche évaluant des variétés de riz étranger destinées à être importées ; aucune communication entre l’USDA et Ventria après le passage de l’ouragan Ophélia à proximité de l’essai ; seulement trois visites de surveillance sur cinq prévues ; un seul rapport intermédiaire sur trois attendus.