ETATS-UNIS - Des variétés de moins en moins nutritives

Des biochimistes américains ont constaté que la valeur nutritive des fruits et des légumes (43 variétés analysées) s’est appauvrie au cours des 50 dernières années. La teneur de six principaux nutriments (protéines, calcium, phosphore, fer, riboflavine et acide ascorbique - vitamine C), a diminué de façon significative de 1950 à 1999 et ce, pour chacune des variétés analysées : asperges, navets, carottes, pois, etc... L’ampleur des pertes varie de 6% pour les protéines, à 38% pour la riboflavine. Les chercheurs soulignent qu’au cours des 50 dernières années, la sélection ou la création des variétés de légumes et de fruits visait surtout l’amélioration du rendement ou de leur résistance, mais rarement celle de leur contenu nutritionnel. L’autre explication avancée est la dégradation des sols causée par des pratiques agricoles intensives (les racines ne pourraient plus puiser suffisamment d’éléments minéraux). Les modifications génétiques ne vont-elles pas augmenter cette sélection et les pratiques monoculturales ? (cf. brève sur l’Argentine, ci-dessous). Ces résultats avaient déjà été évoqués dans une publication précédente (1).

Davis DR, Epp MD, Riordan HD, Changes in USDA food composition data for 43 garden crops, 1950 to 1999, Journal of the American College of Nutrition, décembre 2004, vol. 23, n°6, 669-82, www.jacn.org/cgi/content/abstract/23/6/669
1, “Historical Changes in the Mineral Content of Fruits and Vegetables”, A.M. Mayer, British Food Journal, vol. 99, n°6, 1997