ETATS-UNIS - Débouchés militaires d’animaux transgéniques

L’entreprise PharmAthen a signé en 2006, un contrat avec le Ministère états-unien de la Défense de 126 millions d’euro pour développer un traitement aux effets de gaz neurotoxique à partir de protéines transgéniques extraites du lait de chèvres [1]. Le traitement, nommé Protexia, reste à produire, être évalué cliniquement et subir des évaluations de toxicité. Des tests d’efficacité et de sécurité doivent également être conduits sur deux espèces d’animaux, puis sur les êtres humains.