ETATS-UNIS – Coton GM et mauvaises herbes, ça empire

L’herbe dénommée Amarante réfléchie (Amarantus retroflexus L.) fait encore parler d’elle aux Etats-Unis pour sa résistance au glyphosate. Du fait du nombre de graines produites et de sa rapidité de croissance, cette plante est redoutée des producteurs de soja et de coton et la situation est telle à ce jour que certains agriculteurs du comté de Calhoun expliquent « nous n’avons pas encore abandonné nos fermes comme ils l’ont fait en Géorgie et nous ne voulons pas en arriver là » [1]. Mais pour cela, seuls les traitements chimiques les plus agressifs et chers semblent efficaces contre cette plante. Pour certains agriculteurs, l’utilisation quasi-exclusive de glyphosate et de coton tolérant au RoundUp a conduit à l’apparition et la propagation de cette amarante résistante. L’amarante résistante a été repérée pour la première fois au début des années 2000, dans des champs de coton et de soja transgéniques, selon les états [2] tout comme d’autres mauvaises herbes comme les herbes à poux géantes [3]. Mais depuis cette époque, aucune étude n’a essayé d’établir l’origine de cette résistance. Seules des pistes sont données, à l’image de celles énoncées par Dick Oliver de l’Université d’Arkansas : « Comment avons-nous obtenu des mauvaises herbes qui voici 15 ans n’étaient pas un problème ? Nous avons pulvérisé du RoundUp et ça les a tuées. Puis, soudainement, elles sont devenues résistantes. Dans le même temps, nous avons cessé les pratiques de labour » [4]. Pour connaître plus précisément l’origine de cette résistance qui se répand, il ne faudra plus compter en tout cas sur les chiffres officiels d’utilisation des pesticides puisque le gouvernement des Etats-Unis vient de réduire le budget du Ministère de l’agriculture. Ce dernier ne conduira donc plus son programme de suivi de l’utilisation de ces produits agricoles [5].

[2cf. Inf’OGM n°68, septembre 2005 ETATS-UNIS - Herbes résistantes au Roundup

[3Ambrosia trifida, cf. Inf’OGM n°84, mars 2007, ETATS-UNIS - Résistance au glyphosate

[5cf. Inf’OGM Actu n°12, septembre 2008 ETATS-UNIS – L’USDA ne surveillera plus les pesticides