ETATS-UNIS - Conséquences de la contamination par du riz GM

La contamination par du riz GM a entraîné 25 plaintes fédérales, un arrêt du commerce avec l’Europe, un moratoire sur l’importation de riz états-unien par d’autres pays, des demandes d’analyses généralisées, la découverte d’une autre contamination par le riz LL62, des résultats positifs de contamination dans 32% des 700 échantillons de riz longs grains analysés aux Etats-Unis et une impossibilité pour cette industrie de pouvoir retourner à une production sans OGM. La Fédération états-unienne du Riz a publié un plan de retrait du riz GM LL601 demandant aux autorités d’agir afin d’assurer l’absence de riz LL dans les semences prévues pour 2007. Ce plan recommande notamment un engagement de chaque opérateur à fournir des échantillons en vue d’analyses, qu’aucun riz de la variété Cheniere (dont les stocks sont, de manière controversée, suspectés d’être à l’origine de la contamination) ne soit commercialisé en 2007 et que des documents écrits certifient l’absence de riz LL à toute étape du processus. Enfin, en réponse aux accusations dans le cadre des plaintes déposées contre Bayer, cette dernière affirme notamment ne porter aucune responsabilité pour cette contamination qui serait due “aux circonstances inévitables qui ne peuvent être prévues par personne [...], à la négligence et à l’absence d’attention des agriculteurs [...] et à un acte de Dieu”. Le 24 novembre, le Ministère de l’Agriculture états-unien a autorisé commercialement ce riz LL601, après avoir analysé les données scientifiques fournies par Bayer.