ETATS-UNIS - Avis divergents sur le clonage thérapeutique -

Une proposition de loi interdisant le clonage des embryons humains, sauf pour la recherche médicale, a été présentée le 30 avril 2002 au Congrès américain par les sénateurs démocrates dont Edward Kennedy (Massachusetts) et Dianne Feinstein (Californie). Soutenue également par deux sénateurs républicains, Orrin Hatch (Utah), un conservateur, et Arlen Specter (Pennsylvanie) qui avait déjà fait adopter en juillet 2001 par la chambre des représentants un “texte très restrictif faisant du clonage humain un crime” (cf. Inf’OGM n°23), cette loi autoriserait cependant l’utilisation des cellules souches extraites d’embryons clonés obtenus en laboratoire, et ce à des fins thérapeutiques. Cette loi, allant à l’encontre des propos tenus par M. Bush (cf. Inf’OGM n°30), est opposée à un autre projet de loi interdisant tant le clonage humain reproductif que le clonage à des fins thérapeutiques. Introduit au Sénat par le républicain Sam Brownback (Kansas) et la démocrate Mary Landrieu (Louisiane), aucune décision n’y a encore été prise.

AFP, 1 mai 2002