Recherchez une information

ou par mot clé.


ETATS-UNIS - Augmentation spectaculaire du prix des semences, depuis l’avènement des PGM

Christophe NOISETTE, février 2010
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Charles Benbrook, directeur scientifique de l’US Organic Center, a présenté le 3 décembre 2009, un rapport [1] qui démontre l’incroyable augmentation du prix des semences, concomitante avec l’arrivée des variétés transgéniques. Et, par ricochet, la perte de revenu pour les agriculteurs. Nous vous proposons donc ici une présentation succincte du rapport de Benbrook.

Le rapport précise que pour le soja, en 25 ans, entre 1975 et 2000, le prix des semences non GM a augmenté de façon modeste de 63%. Depuis 2000, c’est-à-dire depuis que les semences de soja GM dominent le marché, le prix des semences a augmenté de 230%. Plus récemment encore, entre 2009 et 2010, le passage des variétés de soja Roundup Ready aux variétés Roundup Ready II entraînera une augmentation du prix des semences de 42% pour les agriculteurs. Le rapport évoque aussi que, depuis 1996, le prix des semences non GM de soja a aussi augmenté, du fait de la rareté de ce type de semences sur le marché états-unien. L’auteur explique qu’avant l’arrivée des variétés transgéniques, le producteur de soja gardait souvent une partie de la récolte pour l’utiliser comme semence. Or, avec l’arrivée des semences transgéniques, cette pratique est devenue illégale et a donc quasiment disparu.
Pour le maïs, les variétés GM SmartStax sont vendues au moins deux fois plus cher que les variétés de maïs non GM (et quatre fois plus cher que les variétés conventionnelles vendues dix ans avant).
Au cours des 35 dernières années, le prix moyen d’un quintal américain [2] (environ 45 kg) de semences de coton est passé de 33,60 dollars à 589 dollars (soit 17,5 fois plus cher). Cette évolution masque une grande différence : entre 1975 à 1996, année où le coton GM a été autorisé, le prix des semences de coton conventionnel a doublé ; mais, entre 1996 et 2010, le prix des semences de coton (conventionnelles et transgéniques confondues) est passé de 73 dollars à 589 dollars pour un quintal américain (cf. tableau n°1 ci-dessous). L’auteur précise que l’augmentation du coût de la semence GM est lié aux « frais technologiques ». En effet, en 2001, alors que les semences de coton GM incluaient, en moyenne, une modification génétique et demi, le coût d’un quintal américain de semences était de 217 dollars. En 2010, alors que les semences de coton GM incluent désormais près de trois modifications génétiques, le prix d’un quintal américain de semences est passé à 700 dollars. Actuellement, les semences de coton conventionnelles sont six fois moins chers que les semences de coton GM.

Tableau n°1 - augmentation du coût des semences de coton (d’après Benbrook)
Evolution du prix des semences GM et non GM aux Etats-Unis entre 1975 et 2010

Le rapport évoque ensuite les conséquences de l’augmentation du prix des semences sur les revenus des agriculteurs états-uniens. On peut lire qu’ « entre 1975 et 1997, les cultivateurs de soja dépensaient entre 4 et 8% du revenu de leur récolte pour l’achat des semences. En 2009, pour les agriculteurs qui cultivent du soja GM, ce chiffre est passé à 16,4%, soit plus du double de la moyenne historique. Pour les agriculteurs qui cultivent du soja Roundup Ready II, en 2010, on estime que 22,5% de leur revenu brut iront à l’achat de ces semences génétiquement modifiées. [...] En 2009, les semences génétiquement modifiées de maïs ont représenté 19% du revenu brut et 34% des coûts d’exploitation, soit environ le double des normes historiques »
Le même raisonnement s’applique aussi au coton GM. Le rapport souligne que l’augmentation du prix des semences de coton GM a contribué à une baisse drastique des revenus agricoles, pouvant conduire certaines exploitations dans le rouge.

Le 15 septembre 2009, le porte-parole de Monsanto, Hugh Grant, annonçait que le but de l’entreprise était de doubler ses bénéfices d’ici à 2012 par rapport au niveau de 2007. Pour atteindre cet objectif, Monsanto compte sur l’augmentation du prix des variétés de soja Roundup Ready II et de maïs SmartStax. Cette déclaration, reprise dans le rapport de Benbrook, est extrêmement révélatrice de la stratégie économique des entreprises semencières et corrobore les données présentées par le chercheur.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1Benbrook, C., 2009, « The Magnitude and Impacts of the Biotech and Organic Seed Price Premium », 17 p.
télécharger le rapport : http://www.organic-center.org/repor...