ETATS-UNIS - Accord Monsanto-Dow pour un premier maïs à huit gènes cumulés

La mise au point d’un maïs à huit transgènes vient d’être lancée. Ce maïs GM appelé SmartStax a fait l’objet d’un accord de licence entre Monsanto et Dow Agroscience signé en septembre 2007 [1]. Les modifications génétiques apportées ont pour objectif de faire acquérir au maïs une multiple tolérance d’herbicides et une multiple résistance aux insectes. Dans le détail sont impliquées les technologies Herculex I et Herculex RW de Dow AgroSciences, YieldGard VT Rootworm/RR2 et YieldGard VT PRO de Monsanto, ainsi que les technologies Roundup Ready et Liberty Link pour lesquelles Monsanto possède ou dispose des droits. L’accord prévoit que chacune des deux entreprises pourra commercialiser ce maïs dans tous pays où les autorisations auront été obtenues. Mais la mise au point technique et l’obtention des autorisations devraient prendre plusieurs années avant de déboucher sur un produit commercialisable. Les PGM à multiples événements transgéniques posent cependant encore des problèmes, dont leur traçabilité. Par exemple, il n’est pas encore possible de différencier par des analyses un lot contenant des semences Mon810 et des semences Mon863 d’un lot de semences Mon810*Mon863 [2]. Une telle traçabilité est pourtant obligatoire dans l’Union européenne et les autorités états-uniennes ont annoncé vouloir mettre un tel système de traçabilité en place suite aux problèmes de contamination avec le riz LL [3]. Par ailleurs, l’accumulation des propriétés de résistance aux insectes posera la question des conditions de mise en culture afin d’éviter que des résistances ne se développent chez les insectes cibles.