Ces bactéries qui savent tout faire

John Frost, de l’Université d’Etat du Michigan, et ses collègues ont modifé génétiquement la bactérie Escherichia coli, bien connue des laboratoires, et celui d’une de ses semblables, Pseudomonas fragi, pour qu’elles produisent du butanetriol à partir de différents sucres. Ces travaux, financés par l’Office of Naval Research, ont fait l’objet d’une publication dans The Journal of the American Chemical Society. Le butanetriol est utilisé dans la fabrication des carburants pour missiles et sa production industrielle réclame des conditions de températures et de pressions élevées alors qu’aucun environnement spécifique n’est nécessaire aux bactéries. L’armée s’intéresse donc particulièrement à cette nouvelle voie de synthèse. Le butanetriol est aussi le précurseur de deux molécules anti-cholestérol.

http://www.boston.com/news/globe/he...