COTON - Des mauvaises herbes résistantes

D’après les travaux de Neil Rhodes et de Bob Haye (Université du Tennesse), plus de 100 000 hectares de coton sont envahis par une plante sauvage appelée pesse (en latin Hippuris vulgaris), devenue résistante au glyphosate, l’agent actif du Round Up. Cela représente 36% de la superficie cultivée avec du coton dans le Tennessee. Cette "mauvaise herbe" menace aussi 100 000 hectares de soja. Les tests en laboratoire ont démontré qu’il fallait six fois le taux normal de glyphosate pour parvenir à détruire la plante incriminée. Les chercheurs et Monsanto recommandent donc aux agriculteurs de changer leurs pratiques l’année prochaine. Une telle résistance fut recensée dès 1999. Pour Rhodes, l’apparition massive du coton Round Up Ready est, en partie, responsable de ce problème. Auparavant, explique-t-il, plusieurs modes d’action étaient utilisés.

Delta Farm Press, 23 août 2002
Contact :