COREE / JAPON – Se fournir sans OGM

La Corée du Sud importe 10 millions de tonnes de maïs chaque année, dont 1,6 sont destinées à la transformation alimentaire (amidon et sirop). Mais cette année, les transformateurs coréens n’importeront pas de maïs transgénique ! C’est ce qu’annonce un quotidien national, le Seoul Economic Daily [1]. L’année dernière, des entreprises - Samyang Genex et ShinDongBang – ont effectivement importé des lots de maïs génétiquement modifié, mais l’expérience ne sera pas renouvelée cette année du fait de la chute des prix des matières agricoles et du refus des consommateurs de consommer des aliments contenant des PGM. Si en 2008, Byong Min, du Bureau états-unien de conseil pour les semences en Corée, expliquait que l’achat de maïs transgénique s’inscrivait alors « dans une anticipation de la hausse des prix du maïs » [2], l’anticipation n’aura donc été que de courte durée. Par contre, l’explication de savoir pourquoi les prix du maïs transgénique et du maïs non transgénique ne suivent pas les mêmes courbes n’est toujours pas donnée.
De son côté, le Japon a augmenté ses importations de tourteaux oléagineux en provenance d’Inde par rapport à 2008, en passant de 516 000 à 687 000 tonnes. Cette augmentation s’explique par le fait que le soja à la source de ces tourteaux est non transgénique, répondant ainsi aux souhaits des importateurs japonais de ne pas avoir de soja transgénique [3].

[1Le Seoul Economic Daily est en coréen. La référence renvoie sur une source indirecte en anglais, http://greenbio.checkbiotech.org/ne...

[3The Financial Express, 6 février 2009, http://www.financialexpress.com/new...