CHINE - Tolérance au stress

Des chercheurs du Laboratoire de génétique moléculaire des plantes de l’Institut de physiologie et d’écologie des plantes de l’Académie des sciences de Chine à Shanghai ont cloné le gène SKC1 du riz impliqué dans le caractère de tolérance au sel. La tolérance au stress des plantes est dirigée par une combinaison de gènes appartenant à la famille des locus de caractères quantitatifs (QTL). Les recherches de l’équipe chinoise ont révélé que le gène SKC1 régulait la quantité de sodium et de potassium dans le plant de riz et prévenait l’excès d’ions en cas de stress salin [1].
Une autre étude, de l’équipe du Pr. Fujita du centre International de recherches en Sciences Agricoles (Japon), a mis en évidence que l’hormone végétale Abscisic Acid joue un rôle clef dans la résistance à la sécheresse. Cette protéine, régulateur de croissance lorsqu’elle agit seule, acquiert ce second rôle lorsqu’elle est associée à d’autres facteurs protéiques [2].