CHINE / ETATS-UNIS - Echec généralisé du coton Bt

Des études chinoises et états-uniennes confirment les études indiennes sur l’inefficacité du coton Bt (cf. Inf’OGM n°67). En Chine, une étude a été effectuée par l’Institut de Protection des Plantes sur deux variétés de coton Bt, la GK19 (Cry1Ac et Cry1Ab) de l’Institut Chinois de Recherche en Biotechnologie et la BG1560 (Cry1Ac) de Monsanto. Selon les résultats obtenus, la quantité de protéine Bt produite par la plante varie beaucoup au cours du temps : elle est dépendante de la partie végétale, de l’étape de croissance et de la variété. La synthèse la plus importante s’effectue dans les stades précoces de croissance et est insuffisante dans les parties exposées. Selon les scientifiques chinois, cette variabilité de synthèse accélère la possibilité d’apparition d’insectes résistants. Aux Etats-Unis, une étude du Ministère états-unien à l’Agriculture, conduite par l’Unité de Recherche en Gestion des Insectes, en arrive aux mêmes conclusions en ayant utilisé des maïs exprimant la protéine Cry1Ab et du coton exprimant la protéine Cry1Ac. L’Agence de protection de l’environnement tire de cette étude la nécessité de mettre en place des zones refuges sans toutefois remettre en cause l’intérêt même de ces cultures [1].