CHINE - Du riz contaminé par des OGM

A l’heure où, aux Etats-Unis, Bayer est jugé responsable des pertes financières des riziculteurs suite à une importante contamination par du riz génétiquement modifié (survenue en 2006), en Chine, Greenpeace a découvert, courant juillet, que les réserves nationales chinoises et deux supermarchés, Wal-Mart et Zhongbai, distribuaient du riz contaminé par une variété transgénique interdite (le riz Bt63 produisant une toxine insecticide).
Greenpeace suppose que ce riz a été cultivé dans la province de Hubei. En effet, des militants de Greenpeace avaient trouvé, en avril 2010, des semences contaminées dans cette province ainsi que dans la province voisine, le Hunan [1]. Et, alors que plusieurs provinces avaient surveillé les stocks de riz pour détecter la présence de transgènes, la province de Hubei, précise l’ONG, avait été lente à réaliser cette enquête.
Le riz GM n’a pas encore reçu d’autorisation à la culture, dans aucun pays du monde, et déjà les contaminations sont légions. Ces dernières serviront-elles à faire basculer les gouvernements et les inciter à autoriser une plante transgénique déjà présente dans les champs et les produits alimentaires ? Inf’OGM rappelle qu’au Brésil et en Inde, d’importantes contaminations ont précédé les autorisations pour, respectivement, le soja et le coton transgénique.