Recherchez une information

ou par mot clé.


CANADA - Contamination d’outils de recherche

Eric MEUNIER, mars 2006
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Selon le Pr. Perron de l’Agence canadienne d’inspection alimentaire, des gènes de résistance aux antibiotiques Bla, tet et NptII, couramment utilisés dans les PGM, peuvent contaminer les solutions de l’enzyme Taq polymérase disponibles commercialement et issues de bactéries GM sélectionnées par les mêmes résistances aux antibiotiques que les PGM [1]. Cette enzyme est utilisée dans les analyses PCR comme pour la détection et la quantification de présence de PGM dans des produits. A. Person recommande donc de décontaminer les solutions d’enzyme Taq utilisée, avant analyse, faute de quoi les résultats de PCR pourraient être erronés.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1“The occurrence of antibiotic resistance genes in Taq polymerases and a decontamination method applied to the detection of genetically modified crops”, A. Perron et al., Biotechnol Lett. 2006 Mar ;28(5):321-5