BRESIL – Syngenta abandonne sa ferme expérimentale dans le Parana

Un violent conflit vient de se terminer. Syngenta avait acquis une ferme (127 hectares) à Santa Tereza do Oeste pour y réaliser des essais en champs de PGM dans l’Etat du Parana. Exproprié par le gouvernement du Parana, Syngenta avait contre attaqué en justice (cf. Inf’OGM n°83, février 2007, BRESIL - Syngenta contre-attaque) et le 1er février 2007, le Tribunal de Justice du Parana avait annulé cette expropriation. En parallèle à ces actions judiciaires, le mouvement des Sans Terre (MST) et d’autres organisations de défense de la paysannerie occupaient cette ferme. Motif de cette longue succession de procès : les essais de PGM menés par Syngenta se trouvaient à proximité d’une réserve naturelle de biodiversité. Puis, le conflit a dégénéré et en octobre 2007, alors que la ferme était occupée par 150 paysans brésiliens (cf. Inf’OGM ACTU n°3, octobre 2007, BRESIL - Deux morts lors d’une occupation d’une ferme de Syngenta), une quarantaine de gens armés ont tiré sur les paysans. Bilan : deux morts, un paysan et un pistolero, et cinq blessés.
Mais en octobre 2008, soit un an après, Syngenta a décidé de remettre cette ferme aux mains du gouvernement national. Le gouvernement a promis qu’il utiliserait la terre pour la production de semences locales destinées aux petits agriculteurs brésiliens et à ceux qui ont été ruinés suite au passage de tornade.