BRESIL - Se faire payer coûte que coûte

Monsanto a annoncé un plan pour décourager les cultures illégales de coton Bollgard [1]. En collaboration avec les égreneuses de coton, Monsanto collectera une indemnité pour le coton qui aurait été testé positivement et ceci à partir de la récolte 2006. ABRAPA, l’association des producteurs de coton brésiliens, a accepté de soutenir ce système. Le but est de protéger la propriété intellectuelle de Monsanto et d’encourager les producteurs de coton à acheter de semences de Bollgard certifié. Le Brésil a autorisé le Bollgard en 2005 mais les semences de Bollgard n’étaient pas disponibles à la vente avant la mise en culture. Mais des producteurs ont cultivé des variétés de Bollgard non autorisées. La saison prochaine, ils pourront acheter des semences certifiées en payant les royalties correspondants et donc n’auront pas à payer l’indemnité ci-dessus décrite, laquelle est plus élevée que les royalties correspondants.