BELGIQUE – Malgré un avis positif de la commission d’évaluation, les ministres refusent les essais en champ de peupliers GM

Le 26 mai 2008 , les ministres belges de l’Environnement et de la Santé, (Paul Magnette, PS et Laurette Onkelinx, PS) ont refusé l’autorisation pour des essais en champ de peupliers transgéniques, essais demandés par le Vlaams Instituut voor Biotechnologie (VIB) basé à Gand et portant sur des peupliers allégés en lignine en vue d’en faire des agrocarburants [1]. Le VIB a décidé de faire appel de ce refus. En janvier 2008, le Conseil consultatif fédéral de biosécurité avait suspendu son avis, en attendant des compléments d’information [2]. Les ministres ont justifié leur réponse par trois éléments :
"- Le dossier introduit ne prévoit pas de protocole d’évaluation spécifique des risques environnementaux de l’essai ;

- La modification génétique des peupliers porte sur un gène marqueur de résistance aux antibiotiques. Or, la législation prévoit une élimination progressive de ces marqueurs d’ici le 31/12/2008. La demande d’essai, qui court au-delà du 31/12/08, est incompatible avec le prescrit légal ;

- La consultation publique largement négative".

Et de conclure : "On ne peut plus gérer au cas par cas de tels dossiers. Le cadre légal actuel pour l’évaluation des dossiers OGM ne prévoit pas d’avis socio-économique. Or c’est un élément fondamental afin de pouvoir prendre une décision suffisamment étayée dans le cadre de projets visant au développement de biocarburants à partir de biomasse OGM".
Pour Natacha Adam, de Greenpeace [3], "en bloquant l’autorisation de l’essai en champ de peupliers GM, les ministres font preuve de cohérence. Produire des agrocarburants sur base d’OGM revient à vouloir résoudre un problème environnemental en en créant un autre". Greenpeace précise aussi que "le recours aux agrocarburants ne fait qu’occulter la nécessité de réduire le nombre de kilomètres parcourus et d’utiliser des voitures moins énergivores. Une réponse crédible aux changements climatiques passe par la mise en oeuvre de solutions véritablement durables, basées sur une vision à long terme et impliquant une remise en question de nos modes de consommation".
Rappelons qu’aucun essai en champ n’a été autorisé en Belgique depuis 2002.

[2cf. Inf’OGM Actu 6 BELGIQUE - Peupliers GM à l’essai] ]. Le 25 avril 2008, il a finalement rendu "un avis favorable assorti de conditions strictes", que les ministres n’ont donc pas suivi [[ http://www.bio-council.be/bac_advic...