Activation des gènes

Et si, au-delà du code génétique, un second programme moléculaire était responsable de l’expression de l’ADN ? Cette hypothèse est sérieusement étudiée par les chercheurs, notamment les spécialistes en biologie du développement. Ainsi, A. Clements et A.N. Poux, de l’Institut de Recherche Wistar, estime que l’activation d’un gène, c’est-à-dire son expression, dépend de l’action extérieure de deux enzymes sur la chromatine (complexe moléculaire de protéines et d’ADN). "Voici encore 5 ou 10 ans, remarquent-ils, la plupart des biologistes pensaient que les protéines servant à organiser l’ADN se contentaient de maintenir leur structure physique. Il apparaît qu’elles interviennent aussi de manière significative dans leur expression".

Clements et al., « Structural basis for histone and phosphohistone binding by the GCN5 histone acetyltransferase », Molecular Cell, août 2003 ; 12(2):461-73.