AUSTRALIE – Les grands cuisiniers se prononcent contre les OGM

Alors que du colza GM était cultivé pour la première fois dans les Etats du New South Wales (Sydney, NSW) et de Victoria, mettant ainsi fin au moratoire sur les cultures transgéniques en vigueur dans ces Etats, les chefs cuisiniers, à l’instar de Neil Perry et Kylie Kwong, signaient « la Charte des Chefs sans OGM » rédigée en collaboration avec Greenpeace. Cette Charte demande notamment aux gouvernements de ces deux Etats de revenir sur leur position quant à l’autorisation du colza transgénique et de mettre en place un étiquetage complet de toutes nourritures contenant des OGM (huile, aliments pour bétail, sucres, amidons, viandes issus d’animaux nourris avec des OGM...). Les cuisiniers rappellent qu’ils n’existent, pour l’instant, aucun étiquetage obligatoire des produits alimentaires contenant du colza GM. La Charte rappelle aussi qu’en 2001, le Parlement de l’Etat de l’Australie de l’Ouest avait mené une enquête qui avait démontré que la ségrégation des filières GM et non GM n’était pas réalisable et que la pollinisation croisée était « inévitable ».