AUSTRALIE - Le “genetic open source”

Fin novembre 2003, le pionnier australien de la génétique, Richard Jefferson, a proposé de donner aux agriculteurs et aux chercheurs un accès au potentiel de la génétique moderne en créant un système de propriété intellectuelle en “open source” comme il existe déjà pour les logiciels informatiques. Le but est de lutter contre les excès du brevetage et de permettre aux acteurs de l’agriculture, en particulier dans les pays en voie de développement, d’avoir accès aux outils nécessaires pour développer leurs propres solutions et bénéficier des progrès des biotechnologies, afin de répondre à leurs propres besoins.

http://www.scienceinpublic.com/camb...