AUSTRALIE - La Tasmanie prolonge de cinq ans son moratoire sur les cultures de PGM

En mai 2009, le Parlement de la Tasmanie a adopté une loi qui prolonge pour « au moins cinq ans » le moratoire sur les cultures GM sur son territoire. Ainsi, aucune culture commerciale de PGM ne sera autorisée avant novembre 2014 [1]. Le ministre de l’industrie primaire et de l’eau, David Llewellyn, a affirmé que le statut d’Etat sans OGM « est un élément vital pour nos producteurs, capable de les aider à réaliser leur plein potentiel sur les marchés internationaux et inter-États ». Il ajoute : « Les décisions des autres Etats australiens d’autoriser les cultures GM ont augmenté la valeur des produits de Tasmanie ». Cette loi n’interdit pas l’importation de produits manufacturés, comme de l’alimentation pour bétail, composés d’ingrédients d’origine transgénique. La condition est que le produit importé soit considéré comme « non vivant ». Toute autre importation (semences) est donc strictement interdite. Notons que l’Australie, de par sa structure fédérale, est confrontée, en matière d’OGM, comme sur d’autres thèmes, à des politiques différentes selon les Etats.