ALLEMAGNE – Un lait étiqueté « sans OGM »

A partir du 1er octobre 2008, le lait de la marque allemande Landliebe (elle-même propriété du groupe néerlandais Campina) sera étiqueté « non OGM » pour signaler l’absence d’utilisation de fourrage d’origine transgénique dans l’alimentation des vaches laitières [1]. Greenpeace se félicite de cette décision, et précise que "Campina est la première grande entreprise laitière européenne à adopter une politique « non OGM » ".
Plus encore, le fourrage sera exclusivement d’origine indigène, précisent les responsables de Landlibeb. En effet, selon un communiqué de Campina du 25 septembre 2008, "les éleveurs de Landliebe font pousser de l’herbe et d’autres cultures fourragères, comme le maïs, dans leurs propres exploitations. Le supplément en fourrage qu’ils achètent pour leurs vaches est maintenant composé exclusivement de cultures que l’on a toujours fait pousser traditionnellement en Allemagne. Ces fourrages et les matières brutes sur lesquelles ils se basent proviennent également d’Allemagne ou d’autres pays d’Europe. Landliebe est la première entreprise de produits laitiers allemande à donner à ses vaches un fourrage exclusivement régional".
Cette décision aura d’autant plus d’importance que Landliebe est très bien placée sur le marché du lait destiné aux écoles.