ALLEMAGNE - Plantes femelles ou mâles, héritage différent

Des chercheurs de l’Institut de recherche en physiologie végétale Max Planck ont découvert que les plantes mâles et femelles ne transmettent pas le même patrimoine génétique à leur descendance [1]. Ainsi, à la différence des plantes femelles, les plantes mâles ne transmettent, via le pollen, que le patrimoine génétique contenu dans le noyau et non celui contenu dans un organe de leur cellule, les chloroplastes. En conséquence, en modifiant par transgénèse seulement l’ADN des chloroplastes des plantes mâles, la modification génétique ne serait pas transmise aux plantes voisines sexuellement compatibles. Cette idée n’apparaît valable que pour les plantes dioïques, c’est-à-dire celles dont un plant est soit mâle soit femelle.

[1“Determining the transgene containment level provided by chloroplast transformation", S. Ruf et al., PNAS, 9 avril 2007