ALLEMAGNE - Maïs riche en fer ?

Un projet [1] est conduit sur le maïs par l’équipe du Dr. E. Stoger de l’Institut de Biotechnologie Moléculaire de l’Université d’Aachen en Allemagne, afin que cette plante soit riche en fer. A cette fin, les scientifiques ont inséré dans le génome du maïs deux gènes provenant du soja et du champignon Aspergillus niger dont le rôle est de faire capter par la plante le fer présent dans le sol. Des études sur les effets secondaires éventuels de cette modification seraient prévues dans le futur.