AFRIQUE du SUD - Nouveaux OGM cultivés

L’Afrique du Sud sera, cette année, le premier pays au monde à commercialiser du maïs blanc transgénique, issu de semences vendues par Monsanto, Pioneer et Pannar Seeds. Etant donné que la législation ne prévoit aucun étiquetage, "le maïs blanc ne sera pas différencié", regrette H. Swanby, de l’association Biowatch. Autre nouveauté, ce pays s’apprête à cultiver une variété transgénique de coton, produite par l’américain Stoneville Pedigreed Seed, dans la province du Limpopo, au nord du pays. "Aucune information n’est disponible sur ce type de coton, qui n’est cultivé nulle part ailleurs dans le monde", dénonce G. Ashton, de l’ONG Safeage. Monsanto rappelle que ce coton, issu d’un croisement entre deux variétés transgéniques déjà autorisées aux Etats-Unis, à savoir le Bollgard II (produisant un insecticide) et le Roundup Ready, n’a pas eu besoin d’autorisation spéciale aux Etats-Unis. Monsanto emploie 200 personnes en Afrique du Sud, sur un total de 2 900 employés en Afrique subsaharienne. Selon Africa Bio, association promotrice des OGM, 75% des petits planteurs de coton du pays auraient planté cette année du coton OGM sur quelques 50 000 hectares.

Libération, 11 juin 2003