AFRIQUE DU SUD - Succès douteux du coton GM

Les cultures de coton GM de la région de Makhathini ont souvent été présentées comme un succès. Une récente étude [1] conclut pourtant que ces résultats sont à tempérer. D’une part, les auteurs précisent que le choix du coton GM serait dû à une absence de choix, les cultivateurs de coton GM ayant accès à des crédits et un marché plus facilement. D’autre part, ils montrent que les rendements sont plus ou moins les mêmes avant et après la mise en culture de coton GM. Les auteurs concluent aussi que la diminution d’insecticide contre le ver des racines a été compensée par l’augmentation d’insecticide pour lutter contre d’autres insectes apparus avec le coton GM. Cette étude est le fruit d’interviews de 30 cotonculteurs, d’élus locaux, de transformateurs, de vendeurs de produits phytosanitaires, le tout corroboré avec des données fournies par des créanciers régionaux et nationaux, l’industries du coton, les comptes-rendus de trois ateliers auxquels ont participé 80 agriculteurs et d’un sondage mené auprès de 50 habitants.

[1"Can the Poor Help GM Crops ? Technology, Representation and Cotton in the Makhathini Flats, South Africa", H. Witt et al. Review of African Political Economy, Vol. 33 No. 109, sept 2006, pp497-513