AFRIQUE - Bayer propose du maïs mutant

Bayer et le Centre International de Recherche sur le Maïs et le Blé (CIMMYT) ont signé un accord afin que le CIMMYT bénéficie de semences de maïs Clearfield, technologie qui les rend tolérantes aux herbicides à base d’imidazolinone. Cet herbicide permet notamment de lutter contre la striga, herbe qui étouffe les racines du maïs [1]. L’avantage non caché de la technologie Clearfield est que les plantes modifiées ne sont pas considérées comme transgéniques, elles ne sont pas soumises à la réglementation des PGM, mais sont protégées par un brevet (Cf. Inf’OGM n°67). Dans une autre perspective, le Pr. Watson (Université McGill, Canada) a mis au point un mode de lutte biologique contre la striga, qui utilise le champignon Fusarium oxysporum, lequel empêche la striga de se développer. Cette technique est l’objet de tests au Mali et elle est utilisée au Mali, Burkina Faso, Cameroun, Soudan et Togo [2]