Protocole de Cartagena : laxisme au Japon

La déclinaison du Protocole de Cartagena au Japon s’est faite a minima. Keisuke Amagasa, co-président du Réseau de citoyens pour une alimentation et une agriculture durables au Japon, relate pour Inf’OGM les lacunes de la loi, lacunes renforcées avec les nouveaux OGM. 

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 28 pages chez vous tous les trois mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

Traduit de l’anglais au français par Zoé Jacquinot