Protocole de Cartagena : une protection aux frontières

Le Protocole de Cartagena régit les mouvements transfrontières d’organismes vivants modifiés. Fruit d’âpres négociations internationales, il s’actualise, lors des réunions des Parties, sur de nouvelles thématiques.

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 28 pages chez vous tous les trois mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.