Le législateur rend l’Union européenne aveugle

La législation ambitieuse sur les OGM adoptée en 1990 dans l’Union européenne est progressivement détricotée. Plusieurs décisions ont été prises à une époque où le dossier OGM était le dossier transgénique. Mais elles s’appliqueront bel et bien aux nouveaux OGM. Le monde politique a montré sa capacité à entendre et mettre en œuvre les arguments techniques erronés des entreprises.

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 28 pages chez vous tous les trois mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

1, Inf'OGM, « UE : aucun programme pour détecter les nouveaux OGM », Eric MEUNIER, 29 septembre 2017
2, Inf'OGM, « La détection réglementaire des OGM : enfin en chantier », Eric MEUNIER, 4 novembre 2019
3, Voir « Avec ou sans OGM, l’étiquetage décrypté, Réglementation et détection : enjeux et ambiguïtés », Inf’OGM, 2012.
4, Inf'OGM, « OGM : étiqueté ou pas, selon l’unité choisie ! », Charlotte KRINKE, Eric MEUNIER, 31 octobre 2017
5, Inf'OGM, « Le contrôle des PGM en Europe », Eric MEUNIER, octobre 2006
6, Scientific Opinion on the assessment of allergenicity of GM plants and
microorganisms and derived food and feed, EFSA, 2010
, page 17
également disponible en ligne sur http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.2903/j.efsa.2010.1700/abstract
7, Règlement adopté en 2013.
8, Inf'OGM, « OGM : l’Aesa utilise un test (pepsine) qu’elle sait invalide », Frédéric JACQUEMART, 8 septembre 2017
9, Voir Jacquemart, F., Expertise des OGM : l’évaluation tourne le dos à la science, édition Inf’OGM, octobre 2012, A4, 60 pages, 6 euros